A la une

Les CUMA achètent ... des plateaux à fourrage

Toujours plus, plus loin, plus vite avec des règles de code de la route et de sécurité à respecter fait que la question du transport doit être prise au sérieux. Dans les Cuma du Grand Est, le transport de fourrage a trouvé ses adeptes entre ceux qui veulent travailler en sécurité et ceux qui doivent avaler les kilomètres pour trouver de la paille ou ramener le foin
Qui peut le plus … C’est un peu la devise de certains groupes qui ont choisi les modèles les plus longs et avec la charge utile maximum. L'investissement dans un chariot de ce type représente un budget de 18 à 21000 € pour peu que l’on prenne des pneus routiers, une roue de secours, des coffres...

Dispositifs France AgriMer

Une rallonge possible des délais de mise en paiement
Face à l’augmentation des délais de livraison qui dépassent quelques fois les 10 mois, France AgriMer donne la possibilité, sur demande, de rallonger les délais de mise en paiement des dossiers. Initialement les CUMA avaient 1 an, à compter de la réception de l’accusé de réception des aides, pour...

La prime PEPA ça marche comment?

Pour répondre à cette question, le réseau CUMA de Nouvelle Aquitaine organisait mardi dernier un webinaire animé par les expertes du réseau
Le réseau CUMA de Nouvelle Aquitaine : au service des employeurs de main d'oeuvre en agriculture! La série de webinaire "l'Instant emploi du réseau cuma" continue et c'est de la prime PEPA (dite "Macron") dont il a été question mardi dernier avec Corinne Valladon.  Le bilan de fin...

La cuma Ensileuse Chatillon en Vendelais fête ses 50 ans !

Pour fêter son demi-siècle d'histoire la cuma Ensileuse de Chatillon en Vendelais a ouvert ses portes le 11 septembre.
Créée parallèlement au développement de la culture du maïs,   la cuma a aujourd'hui largement diversifié ses activités au service de 45 adhérents sur 3000ha dont 1100ha de maïs pour un chiffre d'affaires de 605000€.   Du chemin a été parcouru...

Le GIEE de la CUMA du Haut Koenigsbourg est lancé !

La CUMA du Haut Koenigsbourg, qui est composée de 7 exploitations viticoles, fait l’objet cette année d’une émergence GIEE (Groupement d’intérêt Economique et Environnemental). En effet, ses viticultures expliquent que leur métier change et qu’ils modifient progressivement leurs pratiques vers l’agroécologie. De cette façon, de nombreuses réflexions s’engagent autour de la simplification du travail du sol, de la protection des vignes (biodynamie, biocontrôle, auxiliaires, …), de la mise en place d’engrais verts etc. et des besoins d’échanges, d’essais et d’accompagnement sont donc ressortis.
Pour tout dire, c’est un GIEE qui commence sur des chapeaux de roues ! Effectivement, cette année complexe de par sa météorologie capricieuse, a permis de débuter rapidement une première comparaison des itinéraires techniques pour contenir le mildiou. D’ailleurs, le premier tour des vignes...

Retour sur la démonstration de techniques innovantes pour l’entretien du cavaillon en viticulture (Riquewihr, 68)

Mercredi 28 juillet, le lycée agricole de Rouffach et la Chambre d’agriculture d’Alsace co-organisaient une demi-journée de démonstrations viticoles dans le cadre du programme « Viglyfree » en partenariat avec le CIVA, le Syndicat viticole et la Mairie de Riquewihr.
A cette occasion, la FRCUMA Grand Est animait un atelier à part entière sur l’intérêt des CUMA pour les exploitations viticoles, notamment pour investir dans du matériel innovant. La CUMA Cep de Vigne témoignait sur son fonctionnement, accompagnée de la présentation d’un porte-interceps porté avant...

Pages